Le Lierre terrestre : le péril au jardin, une bénédiction pour notre système respiratoire !

LE LIERRE TERRESTRE

Contrairement au lierre grimpant, notre « rondelette » tapisse les sols de ses feuilles rondes et palmées (les nervures de la feuille partent du même point et s’écartent telles les pattes d’un palmipède).

Cette petite plante colonise souvent les lieux frais, les lisières, les prés verts. Il évitera les prairies sèches et on ne le trouvera quasiment pas dans le pourtour méditerranéen. Sa présence indique un sol peu acide.

Glechoma pieds

Le Lierre terrestre (Glechoma hederacea L.) appartient à la famille botanique des Lamiacées. Cette grande famille regroupe des plantes telles que Lavande, Thym, Romarin …
Ses tiges carrées, couchées au sol s’enracinent de loin en loin. Les rameaux fleuris sont dressés. Ses fleurs bilabiées de couleur bleue sont composées d’une lèvre inférieure à lobes arrondis. Elles sont situées à la base des feuilles et sont généralement au nombre de 2 à 3 fleurs.

Glechoma fleur

Cette plante n’a de commun que le nom avec le lierre grimpant (Hedera hélix L.)que l’on trouve sur le tronc des arbres ou les vieux murs.
Alors que le Lierre terrestre disparaît en hiver, le Lierre grimpant lui possède des feuilles persistantes et des tiges ligneuses (bois).

Mais revenons au Lierre terrestre …

Son odeur est forte (et tout le monde n’aime pas !). En infusion, son goût légèrement amer n’est pas désagréable.
Nous utilisons aussi les feuilles en association avec l’Egopode pour donner du caractère à la soupe d’ortie.

La récolte s’opère pendant la période de floraison si possible (hors de période de floraison, c’est tout de même pas mal !!).

La floraison a lieu au tout début du printemps (Mars-Avril). Le Lierre terrestre est l’une des premières plantes à fleurir au printemps et dons l’une des premières récoltées.

Partie utilisée

Parties aériennes fleuries.

Glechoma cueillette

Propriétés médicinales:

Attention:
Bien sûr pour traiter une affection quelle qu’elle soit, il est nécessaire de poser un diagnostic médical.

C’est une plante encore trés utilisée dans les campagnes. Elle fait partie des espèces béchiques (qui guérit la toux) et toniques avec une action asséchante proche de l’hysope. C’est donc un végétal tout indiqué en mélange pour les toux à forte expectoration (toux grasses).

Cette propriété a été utilisé depuis le XVIIéme siècle et c’est depuis cette époque que l’on utilise cette plante comme un remède de choix des voies respiratoires.

La méthode la plus simple d’utilisation du Lierre terrestre est l’infusion.

Effets indésirables:
Aucun connu a ce jour.

Glechoma feuille

Un peu de chimie:

Les propriétés mucolytiques, expectorantes du Lierre terrestre sont vraisemblablement dues à la Marrubiine qu’il contient. Cette molécule appartient à la famille des diterpènes.

Les sesquiterpènes et flavonoïdes du Lierre terrestre lui procurent une activité anti-inflammatoire.

En pratique donc, cette plante sera utilisée pour les affections du système respiratoire et notamment dans les cas de toux grasses, quinteuses mais aussi dans les cas de sinusites (action anti-inflammatoire en complément).

Par cet article nous espérons que votre regard sur cette plante « invasive » sera différent !

Exemple de tisane pour toux grasse:

Hysope officinale —— 25 Grammes
Lierre terrestre —— 15 Grammes
Primevère officinale —— 10 Grammes

1 cuillère à soupe du mélange de plantes sèches pour une tasse.

8 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.